Thésée / Pouillé / Monthou-sur-Cher

Thésée la Romaine

 

Thésée est un curieux village, tout en longueur, qui s'étirait, il y a quelques dizaines d'années, depuis le "bas du bourg" autour de l'église, jusquà la gare, sur près de 800 mètres. Depuis, des constructions récentes l'ont prolongé dans un peu toutes les directions. Le village s'est construit, au cours des âges, entre le bas des coteaux exposés au sud et le long de la rivière Cher et de son petit affluent la Renne. La plupart des maisons avaient, au bout de leur cour, leur jardin au bord de l'eau, "à portée de main", et on pouvait presque pêcher depuis chez soi ! Mais cette situation agréable du village allait être bientôt bouleversée : de 1865 à 1869 la ligne de chemin de fer sera construite, en talus, passant sur cours et jardins, culbutant quelques maisons ... Une vraie barrière écologique a isolé le village du ruisseau et du Cher, de même que des prairies et des terres du Val. La Compagnie du P.O. a indemnisé largement les propriétaires, elle a aussi réalisé tous les passages sous la ligne qui lui ont été demandés. Par la suite, Thésée s'est accommodé de ce bouleversement et a bien tiré profit de l'arrêt des trains sur son territoire. Un autre grand changement est intervenu au cours des années 1980 : c'est le déclassement et le détournement du trafic de la route qui traverse Thésée. Cette route, de Tours à Nevers, initialement RN n°76, passait par tous les villages de Bléré, jusqu'à Thésée. Le trafic sur cette route étant devenu si dense et insupportable qu'il a été nécessaire de le détourner. Une nouvelle route a donc été construite dans le Val. Elle a été inaugurée en 1982 et a repris le nom de RN n°76, puis de D 976 en 2004 (ici, on l'appelle la "voie rapide"). La route qui traversait les villages est devenue  route départementale D 176, c'est la "Route touristique de la Vallée du Cher de Thésée à Chenonceaux").

 

Thésée, comme d'ailleurs Pouillé et Monthou, est un de ces villages tourangeaux calmes et tranquilles du sud de la Loire, au climat sec et modéré, aux couleurs douces et lumineuses, au relief aimable ... Il n'est pas étonnant que, parmi ses quelques 1300 habitants, on y trouve 25% de retraités, venus de la ville se réfugier ici, fuyant agitatiion et pollution. Il ne faut pas croire que Thésée est un "trou perdu", c'est un pays plein de ressources  aussi bien du côté des loisirs que de la culture, pour peu qu'on veuille bien les découvrir.

 

Et puis, à Thésée, il y a tant de choses à voir et à faire !

 

 

On peut pratiquer le canotage sur la rivière sans difficulté d'un barrage à l'autre (ils sont en général distants d'environ 4 km). Les personnes très averties peuvent même les franchir en canoë (voir les recommandations du Club Canoë-Kayak de la Vallée du Cher).

On peut aussi suivre, à pied ou à vélo, le chemin de halage, rive droite du Cher, depuis le Gué Bertin, jusqu'à Monthou, Bourré et même Montrichard. C'est une balade des plus agréables.

 

On peut même s'arrêter pour visiter les monuments des Mazelles.

Ne pas oublier de visiter également, à Thésée, son Musée Archéologique.

 

 

L'église de Thésée, à première vue pas très originale, mérite cependant qu'on lui prête une réelle attention (une petite monographie est disponible à la boutique du musée). Elle a été construite  de 1870 à 1880, dans un style néo-roman, sur l'emplacement exact de la vieille église paroissiale carolingienne qui menaçait ruine. Cette église du VII au VIIIème siècle avait elle-même été édifiée sur un sanctuaire encore plus ancien dont il restait toujours des vestiges en 1810, vestiges aujourd'hui recouverts par l'église actuelle.

La nef de l'église de Thésée, dénuée de transept, comporte cinq travées. Elle est flanquée de deux bas-côtés importants. Le choeur, plus étroit que la nef, se termine en hémicycle, de même que les deux bas-côtés. Le chevet de chacun d'eux forme une petite chapelle. Chaque travée, couverte de voûtes d'arêtes sur plan carré, est délimité par des arcs doubleaux brisés reposant sur de robustes piliers carrés de pierre dure. La nef est précédée d'un porche-clocher de belle hauteur. 

 

Le Parc du Vaulx Saint-Georges, dont la porte, d'une certaine allure, donne sur la place de l'église, va surprendre le nouveau visiteur. Il va le surprendre par son calme, la noblesse de ses grands arbres, par ses pelouses accueillantes ... A l'évidence, ce parc a été "dessiné" : arbres majestueux, clairières, bosquets sont harmonieusement disposés. Les arbres, ce sont les arbres de ces parcs d'agrément des siècles passés : cèdres, séquoia, hêtres pourpres, pins Laricio, mais aussi des arbres communs de nos régions. Le Parc, de 7 ha est parcouru de belles allées ombragées; l'une d'elle fait le tour du parc (1 km).

Au milieu du Parc apparaît une grande maison bourgeoise de belles proportions. Elle abrite, aux étages, le Musée Archéologique et la Mairie de Thésée, au rez-de-chaussée, une grande salle des fêtes. Elle a été construite sur de vaste caves anciennes, creusées dans le rocher, caves fort prisées pour des réceptions, dîners, mariages ...

 

 

La vigne à Thésée peut-elle trouver situation plus favorable que ces coteaux ensoleillés penchés vers le sud ? Coteaux d'argiles à gravouilles calcaires ou siliceuses que l'on dirait créées là, comme une bénédiction, spécialement pour que nos cépages s'y plaisent. Nos cépages, les Sauvignon, Chenin, Chardonnay et les Gamay, Cabernet et Pinot noir ...

Il n'est que de s'aventurer par les chemins dans les vignes, sur les hauteurs de Thésée, pour apprécier l'étendue de son vignoble (470 ha), admirer la disposition naturelle des parcelles, la variété des couleurs de la vigne, en fin de saison. Là, au plus haut des coteaux, au milieu des vignes, se retourner et se laisser charmer par ce point de vue exceptionnel : devant soi un tapis de vignes qui descendent jusqu'au village, plus bas, la courbe de la vallée du Cher, avec sur la gauche le Château de Saint-Aignan et sur la droite le Donjon de Montrichard, en face les coteaux couverts de bois de Pouillé. On peut rester là, longtemps, assis sur une pierre, à méditer devant la beauté, l'harmonie, la sérénité de ces lieux ...

 

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------- 

  Plan de situation :